manuntation thérapie

Ostéopathie : Le remède pour toutes les douleurs ?

Malgré qu’elle ait été souvent sujette à controverses, l’ostéopathie a été admise en 2002 comme une branche additionnelle de la médecine, notamment grâce à la loi Kouchner. En effet, sa qualité et son efficacité à améliorer, voire guérir certaines douleurs chroniques sont désormais communément acceptées. Les cabinets se sont faits de plus en plus fréquents.

Néanmoins, une séance chez l’ostéopathe doit avoir été préalablement recommandée par un professionnel du corps médical. Due à cette récente reconnaissance, la pratique suscite encore de nombreuses interrogations. Face à cela, voici tout ce qu’il faut savoir au sujet de l’ostéopathie.

Qu’est-ce-que l’ostéopathie ?

massage

Plusieurs personnes peuvent octroyer une séance d’ostéopathie. En d’autres termes, dans la pratique, cela peut être soit un ostéopathe, soit un médecin, soit un kinésithérapeute. Après le diagnostic de son/sa patient(e), le praticien cherche, selon différentes méthodes, à rétablir l’équilibre du corps et à augmenter l’agilité de son client.

L’ostéopathe peut effectuer les soins sur la totalité du corps humain, c’est-à-dire, autant de l’intérieur que sur les parties externes et motrices.

Cette pratique a aussi un public bien hétérogène puisque chaque personne de tout âge a le droit de recourir à l’ostéopathie. Même les nouveaux nés peuvent bénéficier des services de l’ostéopathe ! Cependant, la pratique sur les nourrissons doit toujours être précédée par l’accord d’un pédiatre.

Dans quels cas peut-on consulter l’ostéopathe ?

Chez les enfants en bas âge et les nourrissons, l’ostéopathie peut s’avérer utile dans plusieurs cas. Par exemple, lorsqu’un enfant est atteint de la plagiocéphalie ou ce qu’on appelle communément le syndrome de la « tête plate ». La pratique de l’ostéopathie est également adoptée en cas de complications digestives ainsi que le manque de mobilité.

Pour le cas de l’adulte, l’ostéopathie est requise en cas de maux récurrents. Mais il faut souligner que les douleurs qui nécessitent l’intervention d’un ostéopathe peuvent être de causes diverses. A titre d’exemple, il y a la posture inconvenable effectuée d’une manière répétée, ou bien une erreur dans la réalisation d’un exercice physique, ou encore les séquelles d’une ancienne blessure.

A quoi doit-on s’attendre à l’issu des séances ?

acupuncture

Dans le cadre de l’ostéopathie, il faut admettre que le résultat positif n’est pas toujours garanti. Les séances conduisent sans aucun doute à des effets divers. Ces derniers varient d’une personne à une autre. Il est tout à fait possible qu’un patient puisse obtenir un soulagement immédiat, tandis que d’autres peuvent éprouver de l’épuisement ou bien avoir des courbatures. Dans certains cas, les séances d’ostéopathies peuvent ne pas avoir d’effet sur les souffrances des patients.

Entre autres, l’ostéopathie n’est pas mieux remboursée par la Sécurité Sociale. Cela se justifie par le fait qu’il ne s’agit pas d’une discipline médicale à part entière. De plus, l’ostéopathie pratiquée par un membre personnel autre que l’ostéopathe, c’est-à-dire un médecin ou un kinésithérapeute, n’est normalement pas remboursable auprès de la Sécurité Sociale. Néanmoins, certaines complémentaires santés peuvent rembourser tout au plus 3 séance par an.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *